Le Cas Martin Piche
[Réédition 2017] Martin Piche est atteint d'un mal étrange : il souffre d'un manque absolu de curiosité... Cela ne va pas manquer d'exciter au plus haut point celle de son psy ! Pour tenter de résoudre l'énigme que pose ce cas inhabituel et désarmant, le spécialiste devra faire appel à toute sa sagacité et son imagination dans une séance spectaculaire où les situations comiques s'enchaîneront, passant de l'insolite au burlesque, du touchant au cruel, de l'absurde à l'inquiétant.
4.0COUP DE COEUR

Au Petit Montparnasse (dont l’entrée est située tout au fond d’une allée discrète derrière le Théâtre du Montparnasse) on est placé à la rangée et non au siège, c’est une des particularités de cette petite salle à la programmation éclectique (dernièrement j’y ai apprécié TANGO EN BORD DE MER). C’est donc depuis la rangée 7, bien face à la scène, que j’ai assisté à la séance d’analyse du CAS MARTIN PICHE. Je ne connaissais pas du tout l’univers de Jacques MOUGENOT donc je ne savais pas à quoi m’attendre. Finalement les meilleures pièces sont celles pour lesquels on a aucune attente particulière. Surtout quand elle sont bonnes.

UNE PIÈCE SUBTILE, FINE ET INTELLIGENTE

De prime abord le thème du patient qui voir son psy n’est pas spécialement nouveau au théâtre, de nombreuses pièces ayant déjà traité du sujet. Mais Martin Piche (interprété par Jacques MOUGENOT lui-même) souffre d’un mal original : l’ennui chronique. Tout l’ennuie : de ses loisirs à son travail, de la lecture de livres au cinéma, tout vous dis-le, tout le temps, même sa propre femme ! C’est donc peu convaincu et acculé par la pression de sa dite épouse qu’il se rend en consultation chez un psychiatre interprété par Hervé DEVOLDER, curieux de comprendre ce cas inhabituel. De ce postulat de départ sur l’ennui profond MOUGENOT a écrit une pièce originale, fine et teintée d’absurdité à la fois où on se s’ennuie pas une seconde. Un comble !

Car la confrontation de ces deux protagonistes que tout oppose entraîne une joute verbale exquise et des dialogues à la fois riches, plein de second degré et d’une drôlerie sans nom ! Le pitch de la pièce résume parfaitement mon analyse : « les situations comiques s’enchaîneront, passant de l’insolite au burlesque, du touchant au cruel, de l’absurde à l’inquiétant » (à ce titre le passage où Martin Piche évoque son travail est une petite perle). Mais de l’absurde finement écrit, bien ciselé et d’une grande subtilité ! Ici le rire intervient au regard d’une situation, d’une réponse, d’un simple geste aussi. L’humour y est accessible, fait réfléchir mais pour autant n’est pas élitiste. Si vous aimez les jeux de mots vous serez servi aussi ! Je tire mon chapeau à MOUGENOT pour sa performance scénaristique.

lcmp

UNE PÉPITE THÉÂTRALE

Question performance je salue également celle d’acteur de DEVOLDER, que j’ai trouvé particulièrement bon, juste et investi dans son interprétation. De son côté MOUGENOT propose un jeu plus détaché et désinvolte mais qui finalement colle parfaitement au personnage de Piche. Les deux comparses évoluent dans un décor sobre mais réussi, au gré d’une mise en scène efficace et rythmée qui se prête parfaitement aux élucubrations de notre anti-héro, une mise en scène signée DEVOLDER lui-même. Tout est réuni pour nous faire passer un excellent début de soirée et nous divertir pendant 1h15. Et c’est avec la sensation de faim d’un boulimique pas rassasié que l’on assiste au final plein de rebondissements de cette pépite théâtrale qu’on aurait voulu voir continuer encore un peu. Et je vous assure que ce n’est pas par politesse que le public a applaudi, longuement, notre remarquable duo.

En fin de représentation j’ai également apprécié le petit mot adressé au dit public pendant lequel les comédiens se présentent mutuellement (c’est finalement assez rare d’assister à une pièce interprétée à la fois par son auteur et son metteur en scène) et font la promotion de leur autre spectacle respectif à l’affiche actuellement : le seul en scène L’AFFAIRE DUSSAERT pour MOUGENOT (une parodie de colloque sur l’art contemporain qu’il joue en alternance avec MARTIN PICHE dans la même salle) et le spectacle musical  KIKI DE MONTPARNASSE, écrit et composé par DEVOLDER au Théatre de la Huchette.  Rendez vous est pris.

EN SAVOIR PLUS
LE CAS MARTIN PICHEA l’affiche jusqu’au 14/06/17 au Théâtre Montparnasse.
De Jacques Mougenot.
Avec Jacques Mougenot, Hervé Devolder.
Mise en scène Hervé Devolder.
Durée : 1h15.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.