Oui !
Après « Comme ils disent », « De Vrais Gamins » et « Les Kicekafessa », OUI !, la nouvelle comédie de Pascal Rocher ! Dépassés par l'organisation de leur mariage, Valérie et Stéphane décident de faire appel à un spécialiste. Walter Craig, organisateur de mariages très parisien débarque dans leur petit pavillon de banlieue. Une rencontre improbable, un hymne à la tolérance et au respect de l'autre, une comédie intelligente à laquelle on ne peut que dire...
4.0AH OUI !

Chaleur écrasante au Théâtre Edgar pour cette représentation de OUI !, la nouvelle pièce de Pascal ROCHER après le coup de cœur DE VRAIS GAMINS. Bouteille d’eau indispensable pour apprécier dans les meilleures conditions ROCHER dans le rôle de Walter Craig, un wedding planner de mariage exclusivement gay (à gros budget, forcément !) qui décide de s’occuper, contre fortune bon cœur, de l’organisation d’un mariage hétéro au budget plus que modeste, une vraie mission de service public pour ce bobo parisien (le personnage hein, pas ROCHER). La confrontation de son univers avec celui du couple formé de la future épouse stressée et obnubilée par le grand jour et de son beauf de mari indifférent est plutôt réussie. Une comédie dans l’air du temps, un brin caricaturale avouons-le, mais qui ne déçoit pas. Assurément vous passerez une excellente soirée !

LA TORNADE ROCHER

Après un démarrage en douceur qui pose les bases sans vraiment décoller Pascal ROCHER entre en scène et il suffit d’une réplique pour passer en mode comédie : la tornade ROCHER emporte tout sur son passage, y compris les rires complices du public. La pièce prend son rythme de croisière au fur et à mesure que les mois passent (symbolisés par une petite trouvaille scénique) et que le stress des préparatifs monte ! Et plus ça monte plus les scènes sont pimentées grâce aux réparties politiquement incorrectes de ROCHER (pas toujours très fines mais tellement irrésistibles). On y retrouve l’esprit grinçant et outrancier des GAMINS, à l’exception notable que dans les GAMINS c’était un ping-pong de réparties et de vacheries entre les personnages alors qu’ici c’est principalement le wedding planner qui a tous les bons mots et qui déclenche les rires, les deux autres personnages ayant plus un rôle de faire-valoir. Et si le personnage est un peu caricatural et plein de préjugés (le couple vit en banlieue, rendez-vous compte il faut passer le périphérique pour aller chez eux) n’en demeure pas moins que son humour finit par nous le rendre finalement extrêmement sympathique.

illustration-oui_1-1470401206

Pour exemple trois scènes qui ont fait (grandement) travaillé mes zygomatiques (attention spoilers, passez au paragraphe suivant si vous n’avez pas vu la pièce) :

  1. Walter raconte à la future mariée sa soirée “ateliers” de la veille… à 7, parce qu’il y en a eu 3 qui n’ont pas pu venir.
  2. Walter a des doutes et donc… dubite ! 
  3. Walter montre au couple la photo de son ami… (Priceless, j’en ai littéralement pleuré.).

Et ce n’est qu’un échantillon…

IL Y A ANGUILLE SOUS ROCHER

Un mot sur l’interprétation, particulièrement importante dans les petites salles où la proximité avec le public est à son paroxysme : si Pascal ROCHER excelle dans un rôle qu’il s’est taillé lui-même sur mesure, j’ai été ravi de retrouver Ariane ZANTAIN que j’avais apprécié en nunuche écervelée dans J’AIME BEAUCOUP CE QUE VOUS FAITES. Ici elle campe à la perfection une obnubilée du mariage prête à tout pour réussir le plus beau jour de sa vie, y compris se fâcher avec son futur mari. J’ai eu un peu plus de mal avec l’interprétation de Benoit THIEBAULT qui ne m’a pas particulièrement séduite, mais sans doute que son personnage de beauf un peu bourrin (et limite antipathique) n’a pas aidé. Côté participation n’oublions pas celle, involontaire, de deux personnes du public : soyez prévenus vous pouvez devenir l’un des personnages en ayant rien demandé tout en restant sur votre siège ! Rassurez-vous, ce n’est jamais méchant et réalisé avec bienveillance.

Si la pièce n’a pas le grain de folie qui caractérisait DE VRAIS GAMINS elle n’en reste pas moins un divertissement fort agréable où rires complices et bonne humeur sont garantis. La mise en scène est assurée par le talentueux RODOLPHE SAND (j’ai déjà eu l’occasion de dire sur ce blog tout le bien que j’en pensais), qui interprète également Craig en alternance avec ROCHER. Connaissant le bonhomme sa version doit être tout aussi irrésistible… Clairement une seconde séance s’impose ! Avec OUI ! ROCHER démontre, s’il fallait encore le prouver, son savoir-faire comique et sa capacité à nous faire rire grâce à des personnages haut en couleur et des histoires d’une grande modernité. J’irais donc voir sa prochaine pièce les yeux fermés.

EN SAVOIR PLUS
Oui !

A l’affiche jusqu’au 23/12/16 au Théâtre Edgar.
De Pascal Rocher.
Avec (en alternance) Pascal Rocher ou Rodolphe Sand, Ariane Zantain ou Morgane Bontemps, Benoit Thiebault ou Alexandre Guilbaud.
Mise en scène Rodophe Sand, Nicolas Soulie.
Durée : 1h15.

 

Les dates de tournées à venir

Articles similaires

Laisser un commentaire

Specify Facebook App ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for Facebook Login to work

Specify GooglePlus Client ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for GooglePlus Login to work

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.