Mariage et Châtiment
Ce matin-là, Edouard ne savait pas qu'en faisant le mensonge que personne n'ose faire, le plus gros, l'ultime, " the mensonge ", sa vie allait brusquement basculer. Tel un tsunami, ce mensonge va détruire le couple qu'il forme avec Marianne, le mariage de son meilleur ami et ruiner la foi qu'il avait en l'Humanité. Et comme Edouard est un honnête homme qui, d'ordinaire, fuit le mensonge comme la peste, toutes les manoeuvres pour rétablir la vérité ne feront qu'aggraver sa chute. Et dans cette chute, Edouard entraîne tout le monde...
4.0AMUSANT

MARIAGE ET CHÂTIMENT, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, celle de Daniel RUSSO (Sans Rancune) et de Laurent GAMELON. Ceux deux là n’avaient jamais partagé les planches, et le moins que l’on puisse dire c’est que pour une première le duo fonctionne à merveille, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Dans cette pièce de  boulevard signée David PHARAO  (à qui l’on doit également L’INVITÉ, déjà avec GAMELON) où le ressort comique repose principalement sur un mensonge et ses répercussions ils mettent le feu à la scène du Théâtre Hébertot, le tout sans temps mort et avec une complicité évidente. En ces temps de sinistrose généralisée cette comédie fort sympathique et sans prétention remplit parfaitement son contrat : faire rire et divertir le spectateur l’espace d’une heure trente.

A MENSONGE, MENSONGE ET DEMI

Pour se justifier d’avoir manqué le mariage de son meilleur ami, Edouard (RUSSO), pris au dépourvu, invente un gros mensonge. Ou plutôt le mensonge impardonnable (et inextricable) : il prétend que sa femme est morte ! De ce postulat (peu vraisemblable avouons-le) il couvre son mensonge par un second et la machine s’emballe : c’est une spirale infernale qui entraîne dans sa chute tous les personnages ! L’histoire progresse, les situations (rocambolesques) se succèdent et les répliques fusent : c’est un vrai festival ! Ça ne s’arrête jamais jusqu’à la chute qui, si on la voit arriver à des kilomètres, conclut parfaitement cette grosse farce diablement efficace. David PHARAO a écrit une comédie pleine de rebondissements (trop pour être réaliste diront certains , mais existe-t-il vraiment une comédie qui peut se targuer de l’être ?) qui donne la part belle à ses interprètes masculins dont la complémentarité ravit : aucun des deux comédiens ne tirent la couverture à lui, ils s’épaulent dans le comique de situation et prennent un plaisir évident à jouer ensemble.

54199e06d2994f642ad739443451b37c

UN DUO DE CHOC

GAMELON/RUSSO, un vrai beau duo de théâtre qui se donne à fond et assène avec un naturel confondant des répliques bien senties  (“File dans ta chambre Marianne !”), démontrant ainsi leur maîtrise parfaite de la comédie (gestuelle, mimiques et interprétation, tout est précis !) et éclipsant finalement bien involontairement les rôles féminins de la pièce. Si le trio de comédiennes ne disposent pas d’une exposition équivalente ou d’un texte aussi riche elles ne déméritent pas pour autant. Delphine RICH est plutôt juste dans le rôle de la femme bafouée de RUSSO , même si un brin de folie supplémentaire dans le jeu aurait été bienvenue. Fanny OUTEIRO interprète avec facilité la future épouse aux ras-des-pâquerettes apportant une certaine légèreté (la nunuche dans les comédies c’est un marronnier qui fonctionne toujours). Zoé NONN complète avec sérieux ce trio, et peu importe si son rôle n’apporte  finalement pas grand chose. Tout ce petit monde est dirigé par Jean-Luc Moreau (on a vraiment l’impression que le bonhomme met en scène toutes les pièces de Paris !) dont la mise en scène rythmée et efficace ne laisse rien au hasard, ni aucun répit au spectateur .

Pour résumer, on ne s’ennuie pas une seule seconde dans MARIAGE ET CHÂTIMENT. Et si l’artifice est un peu gros n’en demeure pas moins qu’il est exécuté avec brio. Une comédie enlevée, rythmée et sans temps mort, un très bon divertissement servi par un duo au meilleur de sa forme. Un remède anti-morosité qui fait du bien. On signe pour la prochaine pièce sans hésiter !

EN SAVOIR PLUS
A l’affiche jusqu’au 01/12/16 au Théâtre Hébertot.
De David Phararo.
Avec Daniel Russo, Laurent Gamelon, Delphine Rich, Fannie Outeiro, Zoé Nonn.
Mise en scène Jean-Luc Moreau.
Durée : 1h40.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Specify Facebook App ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for Facebook Login to work

Specify GooglePlus Client ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for GooglePlus Login to work

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.